Collectif

Au procès de Bure, nous sommes toutes et tous des malfaiteurs ! 

Début juin se tiendra le procès des inculpé.e.s de Bure. Dans cette tribune publiée simultanément dans Reporterre, Bastamag, Médiapart, Politis, Lundi Matin, Contretemps, Libération et Terrestres, les nombreux signataires affirment leur soutien et leur solidarité avec les inclulpé.e.s : nous sommes toutes et tous des « malfaiteurs » !

Pour les jardins de l’Engrenage, contre la politique du béton à Dijon

Terrestres relaie cette tribune publiée par des membres du groupe d'écologie politique de Dijon à la suite de l'expulsion violente des Jardins de l'engrenage. Ce jardin était devenu un espace de vie terrestre où s'inventaient d'autres rapports à la ville et à la terre. Par cette expulsion, les autorités locales témoignent de leur mépris de la préservation du vivant et leur passion pour le béton.

Appel des Soulèvements de la Terre

La catastrophe écologique n’est pas à venir, elle est déjà là. Nous ne nous résoudrons pas à la contempler, impuissants, isolés et enfermés chez nous. Nous avons besoin d'air, d'eau, de terre et d'espaces libérés. Parce que tout porte à croire que c’est maintenant ou jamais nous avons décidé de jeter nos forces dans la bataille.

17 novembre 2020 : agissons contre la réintoxication du monde !

« Le 17 juin dernier, alors que la machine se ré-emballait de plus belle, plus de 70 actions, blocages, rassemblements se sont déployés simultanément à travers le pays. Ils ont matérialisé un premier grand rebond de luttes de terrain contre la réintoxication de monde. »

17 juin – Agir contre la réintoxication du monde

Le pays entre dans une nouvelle phase de gestion de la pandémie du coronavirus, ainsi qu'une nouvelle phase de gestion et de temporisation des colères. Voici un appel déterminé à construire une série d'actions politiques coordonnées, pour reprendre en main le soin de nos territoires et l'organisation de nos besoins contre toutes les sources d'intoxication écologique et sociale.

Ne laissons pas s’installer le monde sans contact

Tant de gens parlent du « jour d’après », de tout ce qu’il faudra accomplir et obtenir après le coronavirus. Initié par le collectif Ecran total et Ecologistas en accion, ce texte soulève le risque que les bonnes résolutions pour le jour d’après soient déjà neutralisées par l’accélération en cours de l’informatisation du monde. Il propose un boycott massif de l’application Stop-COVID19 qui sera mise en place au mois de mai.