Collectif

Ne laissons pas s’installer le monde sans contact

Tant de gens parlent du « jour d’après », de tout ce qu’il faudra accomplir et obtenir après le coronavirus. Initié par le collectif Ecran total et Ecologistas en accion, ce texte soulève le risque que les bonnes résolutions pour le jour d’après soient déjà neutralisées par l’accélération en cours de l’informatisation du monde. Il propose un boycott massif de l’application Stop-COVID19 qui sera mise en place au mois de mai.

Retournons la « stratégie du choc » en déferlante de solidarité !

Près de 230 médecins, infirmier.e.s., psychologues, réanimateurs, enseignant.e.s, comédien.ne.s, paysan.ne.s, artistes, chercheuses, scientifiques, musicien.ne.s, syndicalistes, éditeurs, libraires et autres personnalités appellent à s’auto-organiser face à la pandémie de Covid-19 et à rejoindre le réseau de solidarité COVID-ENTRAIDE FRANCE.

Loose France : parce que c’est notre projet !

Emmanuel Macron a promis douze sites « clés en main » à des multinationales, pour favoriser la « reconquête industrielle de la France ». Des collectifs écologistes appellent les activistes à organiser la résistance contre ces projets inutiles à venir, souvent installés en zones naturelles sensibles.

Convention citoyenne pour le climat : appel à débordement

Alors que la Convention Citoyenne pour le Climat entre dans son troisième mois, nous co-publions avec Reporterre cette tribune appelant les tiré.es au sort à plus d'audace: conjurer le désastre en cours ne pourra se faire en respectant le jeu gouvernemental qui dilue la question écologique en mille petites questions techniques.

L’« An zéro » de l’écologie macroniste ?

Quelles stratégies pour que l'écologie ne sépare plus son combat de celui de la justice ? Comment éviter lesdites transitions qui nous font tourner en rond sans que rien ne change vraiment ? En réponse aux échecs d’une écologie co-optée par le pouvoir politique et par les intérêts économiques qui détruisent les conditions de la vie sur terre, une trentaine d’associations, collectifs et syndicats lancent le débat. Une autre écologie, indisciplinée et créatrice, existe déjà.