Essai

Peut-on s’opposer à l’informatisation du monde ?

Sommes-nous encore libres de décider de nos usages et modes de vie collectifs ? L'auteur fait le constat du paradoxe d'une société où le diktat technologique impose, malgré la volonté de ses citoyens, l'implantation et l'utilisation de technologies numériques de plus en plus performantes et pénétrantes (comme la 5G), alors même qu'elles contribuent à accélérer la catastrophe écologique en cours.

Guerre et Paix avec le coronavirus

Les métaphores guerrières ne sont pas rares dans le domaine de la santé publique, mais n'est-il pas plus que jamais nécessaire de s'écarter de ce registre martial? Car ce qui nous arrive, ce n'est pas une guerre, mais l’occasion de remettre en cause notre rapport au monde vivant. Face à cette maladie caractéristique de l'Anthropocène, il nous faut inventer d'autres modes d'existence, attentifs aux vivants et ouverts aux temporalités multiples qui sont les leurs.

Propositions pour un retour sur Terre

Entendre cette clameur des vivants qui habitent avec nous la Terre est devenu une affaire de vie ou de mort. Tel est le sens des « propositions pour un retour sur Terre » : engager une politique qui viendrait se substituer à celle de la croissance et de la consommation infinies pour ouvrir la voie d'un habiter terrestre, viable et fraternel.

Il n’y aura pas de retour à la normale

Nos vies reprendront-elles leur cours après le confinement ? S'appuyant sur les modélisations de la pandémie du rapport de l'Imperial College, Gideon Lichfield estime que nos vies confinées et contrôlées ne sont pas prêtes de disparaître. Le bouleversement sanitaire et sécuritaire de nos sociétés sera massif.

De la convivialité

Comment penser nos rapports aux objets techniques et plus largement aux institution utiles à la vie collective ? Quels sont ceux qui nous émancipent ; quels sont ceux qui, au contraire, nous aliènent ? Tout au long de son parcours, Ivan Illich n'a cessé de se poser ces questions au regard leur actualité.

Les Jeux Olympiques dans un monde qui se réchauffe

Les Jeux Olympiques, encore perçus comme une communion irénique des nations, sont également le théâtre d'une dépense écologique insoutenable. Cependant, à mesure que le temps passe, il devient de plus en plus flagrant que les JO supposent aussi, à l'instar de nombreuses institutions humaines, des conditions climatiques spécifiques. Les JO sont-ils compatibles avec le monde qui vient ?

Réimaginer la terre avec les peuples autochtones

Depuis un an, des dizaines d’activistes autochtones ont été assassinés pour leur défense de l’environnement contre les politiques extractivistes. A la suite d'un ouvrage dirigé par Irène Bellier et Jennifer Hays, comparant le rapport des peuples autochtones à l’État et aux instances de l’ONU, Barbara Glowczewski revient ici sur leurs stratégies articulant plusieurs échelles territoriales.

Virus et séparation

« Notre ennemi est le séparatisme », déclarait récemment le président Macron – mais quel séparatisme exactement ? Le sien ? Celui, biopolitique, imposé pour endiguer le coronavirus ? Ou celui en germe dans une viralité politique plus obscure, plus redoutable pour les gouvernements ayant en charge d’administrer l’extinction écologique en cours ?

Défataliser l’histoire de l’énergie

Bonnes Feuilles - A l'heure où les sociétés thermo-industrielles sont sommées de transformer leurs systèmes de production énergétique, François Jarrige et Alexis Vrignon proposent de se défaire de l'histoire de l'énergie dominante. Que nous enseigne un regard attentif aux alternatives énergétiques présentes dès le début de l'industrialisation ?

Des terres, pas du nucléaire : Enquêter, s’opposer, se relier

Alors que deux-tiers des réacteurs arrivent en fin de vie en 2035, le nucléaire français prépare son renouvellement en espérant sortir de la spirale du déclin. EDF achète des hectares de terre à bas coût afin d'assurer sa perpétuation : comment interpréter cette stratégie ?