Numéro 3

L’œil du crocodile

La philosophe éco-féministe Val Plumwood raconte sa rencontre presque fatale avec un crocodile en 1985. Qu'est-ce que cela fait d'être ainsi ramenée à son statut de nourriture ? Qu'est-ce que cela dit de notre rapport aux êtres vivants, à notre corps et à notre matérialité ?

Ingouvernable comme une forêt

« Il se passe quelque chose du côté des forêts ». Bâtisseur en pierre sèche et agrégé de philosophie, Jean-Baptiste Vidalou mène une enquête sensible, historique et philosophique, autour de ce « quelque chose » et de ce que sont les forêts, à partir de son expérience cévenole. À la tentative d’imposer une nouvelle gouvernementalité, il oppose l’ingouvernable.

Résister, mais comment ?

Dans le n°2 de la revue Terrestres, Maxime Chédin dressait une recension critique du dernier ouvrage de Cyril Dion et opposait une écologie radicale aux échecs d’une écologie majoritaire et gestionnaire. Voici la réponse de Cyril Dion. Un débat stratégique crucial sur le bilan et les perspectives de différents courants de l’écologie face à la destruction en cours.

Les émeutes des ronds-points

Bien des choses ont été écrites sur les gilets jaunes, de leurs orientations politiques supposées à leur rapport aux protestations sociales du passé. Joshua Clover y voit pour sa part un exemple puissant d'émeute contemporaine contre la circulation, et peut-être le prototype d'une vague d'émeutes climatiques qui approche.

Disruption d’un forum de robotique toulousain

Un groupe a récemment interrompu un forum de la robotique agricole organisé à Toulouse montrant que le déferlement technologique et marchand du smart farming n’est pas irrésistible. Chacun.e peut contribuer à faire dérailler ce scénario qui accentuera davantage la dépendance des agriculteurs aux grandes industries et scellera durablement leur impuissance.

Y-a-t-il un fondement à nos valeurs ?

Y-a-t-il un « fondement absolu » auquel raccrocher nos valeurs ? Non, répond Frédéric Lordon : nous sommes voué.e.s à la « condition anarchique », condition ardue à admettre et comprendre alors que tout concourt à la faire oublier. Est-ce là un aveu de scepticisme radical que nous livre Lordon ou bien une leçon de sagesse, certes éprouvante, mais salutaire ?

Rayonnons comme des putains d’anges

Dans son roman d'anticipation situé au sein d'une nouvelle ère glaciaire, Jenni Fagan nous invite à faire des réserves de lumière avec un géant barbu et tatoué, une cireuse de lune, une gamine transsexuelle à la langue déliée, et à "rayonner comme des putains d'ange" même par vents contraires.

Robespierre doit-il nous enseigner la résignation politique ?

Si la figure de Robespierre nous obsède encore c’est que la Révolution n’est pas terminée : à travers elle des enjeux politiques fondamentaux se sont noués, qui travaillent encore notre présent. Loin de toute auto-satisfaction sur l'état de notre « démocratie », Sophie Wahnich suggère d'assumer autrement les liens entre politique et tragique que Robespierre a incarné emblématiquement.

Construire un nouveau « nous »

La nature cherche des alliés, et l'histoire lui en offre parfois des plus surprenants. Christopher Stone, professeur de droit du XXème siècle, est le pionnier d'une nouvelle alliance entre défenseurs de l'environnement et milieu juridique. Une alliance qui trace une autre voie pour le monde et renouvelle la philosophie de notre relation à la nature.

Ecologie et cosmopolitisme : l’enjeu des migrations

Face aux questions soulevées par le phénomène migratoire, l’écologie est souvent en peine de définir une position. Rien ne l’autorise à déterminer la composition du corps social ancré dans un territoire, mais elle peut œuvrer à ce que le « territoire » fournisse la mémoire et la matière à ce que Kwane Appiah nomme un « cosmopolitisme enraciné ».