Politique

Brûler le reste ?

Que peut la fiction face aux ravages ? « Viendra le temps du feu » s’interroge sur les formes de subversion et de révolte possibles dans un monde dystopique. Dans le sillage de Monique Wittig, l'autrice imagine des communautés autonomes où sororité, féminisme et détermination se mêlent pour sortir de la sidération.

L’art de vendre des promesses

En juillet dernier, alors que le Canada était en feu et que l'on entrait dans le mois le plus chaud jamais enregistré depuis 1800, Terrestres était invitée par Politis à rédiger un édito dans sa rubrique "écologie". A l’occasion de la COP-26 à Glasgow, nous reprenons ce court texte l'illustrant d'une série d'articles publiés lors des trois dernières années dans notre revue.

Peut-on penser à la même vitesse que le Covid ?

Après la sidération initiale, le Covid nous a enveloppé dans une épaisse lassitude. Il a provoqué une étrange familiarité : nous oscillons entre le trop-plein d’informations et le sentiment de ne pas vraiment saisir le caractère inouï de ce qui nous arrive. Pour ne pas perdre pied, Patrick Drevet a tenu un journal de mars à juin 2020 où il a tenté de « sauver les phénomènes » au moment même où ils émergeaient.

L’information scientifique comme enjeu politique

Administrateur de l'association « Sciences citoyennes », Jérôme Santolini revient ici sur le projet de création d'une agence gouvernementale de communication scientifique en France, sur le modèle du Science Media Center britannique. Derrière la façade de l'information scientifique, se cache la volonté autoritaire de disqualifier, « au nom de la Science », toute critique des innovations technologiques.