Décolonial

Karl Jacoby, écrire l’histoire féroce et incorrecte des États-Unis

L’œuvre de l’historien nord-américain Karl Jacoby vient d’être traduite en français. Mêlant approche par en bas des luttes sociales et contrôle de l’environnement, elle offre une réflexion importante sur la construction de l’ouest américain et les luttes écologiques autour de l’accès à la terre et ses ressources.

Redevenir-rester vivant·es

Juliette Rousseau a enquêté auprès de plusieurs collectifs pour comprendre comment articuler lutte systémique et transformation des pratiques militantes. Au delà de la culpabilisation individuelle et de l'appel incantatoire à la « convergence des luttes », elle offre des pistes concrètes pour lutter ensemble.

Endosser l’ombre striée des feuillages

Quand des feux sans fin assombrissent les cieux de régions tropicales convoitées (Amazonie, Bornéo…), on s’alarme aussitôt de la destruction de la forêt « primaire ». Cette nostalgie irrépressible du jardin d’Eden nourrit pourtant l’érotisme prédateur qu’elle croît condamner : le viol (néo)colonial d’une nature « vierge ».

Anthropocènes Noirs. Décoloniser la géologie pour faire monde avec la Terre

Quelles places pour les Noirs et les peuples indigènes au sein des savoirs de l’Anthropocène ? Pour Kathryn Yusoff, l’hégémonie du critère géologique y prolonge le silence de l’histoire coloniale. En résulte une responsabilité de tous envers la planète qui est conditionnée à l’irresponsabilité vis-à-vis des destructions de la colonisation et de l’esclavage.