La plantation comme monde : l’ère des monocultures

Comment penser et critiquer les plantations et les monocultures sans écraser les violences et les dominations faites aux humains et aux non-humains ? Une synthèse précieuse et riche en références sur le Plantationocène et ses implications politiques et écologiques.

Qu’est-ce que l’inhumain ?

Il y a quelques années, un courant théorique dans les sciences humaines, le « tournant ontologique », se construisait autour de la proposition suivante : les différences ne sont pas simplement différentes perspectives sur le même monde, mais des différences de monde. Néanmoins, ces approches n’ont-elles pas perdu de vue les rapports de pouvoir ? Telle est la thèse d’un livre écrit par l’anthropologue Christine Chivallon, qui, pour répondre à cette impasse, propose le concept d’« inhumain ».

Les féminismes du Sud ancré. Vers une politique de la Terre habitée

A quoi ressemble l'écoféminisme d'Amérique du Sud ? Lina Álvarez-Villarreal revient dans ce texte sur ses spécificités. Parmi celles-ci, se dégagent notamment deux exigences : comprendre les multiples conséquences de ce que la colonisation a produit sur les femmes, les hommes et la Terre et apprendre à habiter librement depuis des histoires, des savoirs et des milieux dont on prend soin.

L’écoféminisme n’est pas qu’un outil théorique !

Quelles formes prennent aujourd’hui les écoféminismes, et comment s’éprouvent-ils dans la quotidienneté ? « Des paillettes sur le compost » explore et esquisse un positionnement écoféministe décolonial, queer, anti-capitaliste, adossé à une réflexion sur l’érotisme tout autant que sur les luttes de terrain. Entretien avec son autrice, Myriam Bahaffou.

La conservation de la biodiversité est une lutte politique

Reprendre des terres pour laisser la place aux dynamiques spontanées du vivant : voilà qui peut paraître séduisant. Pourtant, la volonté de conserver une nature intacte plonge ses racines… dans la colonisation et le développement capitaliste et industriel lui-même ! Les chercheurs Büscher et Fletcher proposent des outils pour une authentique révolution de la conservation, qui aurait pour horizon une convivialité politique et post-capitaliste entre vivants.

Se battre contre l’extractivisme depuis les territoires sacrifiés en Inde

Grand pays lancé dans la course à la modernisation, l'Inde se conforme, elle-aussi, à une logique d'appropriation et d'exploitation implacable de ses terres et de leurs habitant·es. Ce texte décrit le cas des Adivasis, peuple du sous-continent luttant contre les ravages du progrès indien.

Enracinement identitaire ou attachements terrestres ? Conflits autour de la réhabitation du monde

Le fascisme a historiquement prospéré dans les époques de forte désorientation existentielle et politique. En réponse au déracinement et aux vies aliénées provoqués par le techno-capitalisme, il propose des mythes consolants et sanglants. Afin de combattre la récupération de l'écologie par le fascisme, l’enjeu brûlant est de repenser nos attachements terrestres dans un sens émancipateur.

À mes ami·es blanc·hes

Dans cette lettre adressée à ses frères et sœurs blanc.hes, le philosophe nigérian Báyò Akómoláfé analyse les impasses et les potentialités du présent. Que faire de l’héritage occidental ? Quelles existences inventer qui ne soient pas une vague consolation pour conjurer les troubles, un bricolage identitaire illusoire ? L’auteur médite sur la notion d'indigène et invite à habiter un monde de relations.

Visions chimériques

Bonnes feuilles : Avec ce nouveau livre « Sagesse des lianes », Dénétem Touam Bona s’inspire de l’entrelacement inextricable des lianes, obstacle à la progression coloniale, pour décrire cette force subversive des liens qui délient, initiée par les luttes autochtones : le lyannaj.

Karl Jacoby, écrire l’histoire féroce et incorrecte des États-Unis

L’œuvre de l’historien nord-américain Karl Jacoby vient d’être traduite en français. Mêlant approche par en bas des luttes sociales et contrôle de l’environnement, elle offre une réflexion importante sur la construction de l’ouest américain et les luttes écologiques autour de l’accès à la terre et ses ressources.

Redevenir-rester vivant·es

Juliette Rousseau a enquêté auprès de plusieurs collectifs pour comprendre comment articuler lutte systémique et transformation des pratiques militantes. Au delà de la culpabilisation individuelle et de l'appel incantatoire à la « convergence des luttes », elle offre des pistes concrètes pour lutter ensemble.

Endosser l’ombre striée des feuillages

Quand des feux sans fin assombrissent les cieux de régions tropicales convoitées (Amazonie, Bornéo…), on s’alarme aussitôt de la destruction de la forêt « primaire ». Cette nostalgie irrépressible du jardin d’Eden nourrit pourtant l’érotisme prédateur qu’elle croît condamner : le viol (néo)colonial d’une nature « vierge ».