L’œil du crocodile

/
La philosophe éco-féministe Val Plumwood raconte sa rencontre presque fatale avec un crocodile en 1985. Qu'est-ce que cela fait d'être ainsi ramenée à son statut de nourriture ? Qu'est-ce que cela dit de notre rapport aux êtres vivants, à notre corps et à notre matérialité ?
Ce texte est extrait de The Eye of the Crocodile, de Val Plumwood, publié chez ANU Press. Il a été traduit...

Ingouvernable comme une forêt

/
« Il se passe quelque chose du côté des forêts ». Bâtisseur en pierre sèche et agrégé de philosophie, Jean-Baptiste Vidalou mène une enquête sensible, historique et philosophique, autour de ce « quelque chose » et de ce que sont les forêts, à partir de son expérience cévenole. À la tentative d’imposer une nouvelle gouvernementalité, il oppose l’ingouvernable.
À propos de Jean-Baptiste Vidalou, Être forêts. Habiter des territoires en lutte, Zones, La Découverte, Paris, 2017.

Résister, mais comment ?

/
Dans le n°2 de la revue Terrestres, Maxime Chédin dressait une recension critique du dernier ouvrage de Cyril Dion et opposait une écologie radicale aux échecs d’une écologie majoritaire et gestionnaire. Voici la réponse de Cyril Dion. Un débat stratégique crucial sur le bilan et les perspectives de différents courants de l’écologie face à la destruction en cours.
Dans un texte du 15 novembre 2018, Maxime Chédin a proposé une recension critique de mon ouvrage Petit...

Les émeutes des ronds-points

/
Bien des choses ont été écrites sur les gilets jaunes, de leurs orientations politiques supposées à leur rapport aux protestations sociales du passé. Joshua Clover y voit pour sa part un exemple puissant d'émeute contemporaine contre la circulation, et peut-être le prototype d'une vague d'émeutes climatiques qui approche.
Traduit par Jedediah Sklower, Maxime Chédin et relu par Frédéric Neyrat((Une première traduction de ce texte a été publiée sur le site...

Disruption d’un forum de robotique toulousain

Un groupe a récemment interrompu un forum de la robotique agricole organisé à Toulouse montrant que le déferlement technologique et marchand du smart farming n’est pas irrésistible. Chacun.e peut contribuer à faire dérailler ce scénario qui accentuera davantage la dépendance des agriculteurs aux grandes industries et scellera durablement leur impuissance.
Alors que l’agriculture industrielle est partout en crise, la robotique ne cesse d’être présentée comme la réponse aux défis sociaux et écologiques...

Y-a-t-il un fondement à nos valeurs ?

/
Y-a-t-il un « fondement absolu » auquel raccrocher nos valeurs ? Non, répond Frédéric Lordon : nous sommes voué.e.s à la « condition anarchique », condition ardue à admettre et comprendre alors que tout concourt à la faire oublier. Est-ce là un aveu de scepticisme radical que nous livre Lordon ou bien une leçon de sagesse, certes éprouvante, mais salutaire ?
À propos de Frédéric Lordon, La condition anarchique, Paris, Seuil, « L’ordre philosophique », 2018, 288 p. Frédéric...

Rayonnons comme des putains d’anges

/
Dans son roman d'anticipation situé au sein d'une nouvelle ère glaciaire, Jenni Fagan nous invite à faire des réserves de lumière avec un géant barbu et tatoué, une cireuse de lune, une gamine transsexuelle à la langue déliée, et à "rayonner comme des putains d'ange" même par vents contraires.
A propos de Jenni Fagan, Les buveurs de lumière, Éditions Métailié, 2017. Les...

Robespierre doit-il nous enseigner la résignation politique ?

/
Si la figure de Robespierre nous obsède encore c’est que la Révolution n’est pas terminée : à travers elle des enjeux politiques fondamentaux se sont noués, qui travaillent encore notre présent. Loin de toute auto-satisfaction sur l'état de notre « démocratie », Sophie Wahnich suggère d'assumer autrement les liens entre politique et tragique que Robespierre a incarné emblématiquement.
A propos de Marcel Gauchet, Robespierre : l’homme qui nous divise le plus, Paris, Gallimard, 2018, 288 p. Robespierre:...

Construire un nouveau « nous »

/
La nature cherche des alliés, et l'histoire lui en offre parfois des plus surprenants. Christopher Stone, professeur de droit du XXème siècle, est le pionnier d'une nouvelle alliance entre défenseurs de l'environnement et milieu juridique. Une alliance qui trace une autre voie pour le monde et renouvelle la philosophie de notre relation à la nature.
À propos de Christopher Stone, Les arbres doivent-ils pouvoir plaider ? Vers la reconnaissance de droits juridiques aux objets naturels (Le passager...

Ecologie et cosmopolitisme : l’enjeu des migrations

/
Face aux questions soulevées par le phénomène migratoire, l’écologie est souvent en peine de définir une position. Rien ne l’autorise à déterminer la composition du corps social ancré dans un territoire, mais elle peut œuvrer à ce que le « territoire » fournisse la mémoire et la matière à ce que Kwane Appiah nomme un « cosmopolitisme enraciné ».
A propos de Gaultier Bès, Radicalisons-nous. La politique par la racine, Editions Première Partie, Paris, 2017 et de Alain Policar, Comment peut-on être cosmopolite...

Le goût de la viande et ses contradictions : réponse à J. Porcher

Les projets de production de viande in vitro inquiètent les défenseurs de la consommation de viande issue d'élevage non-industriel. Peut-on pour autant imputer aux adeptes du véganisme d'en être les idiots utiles, voire les promoteurs actifs ?
Ce texte est une réponse à un article de Jocelyne Porcher, publié dans la revue Terrestres, dans lequel celle-ci revient sur la...

L’économie est-elle une religion laïcisée ?

/
Et si pour comprendre les origines de la catastrophe écologique, il fallait remonter jusqu’au Moyen-Age ? Sylvain Piron propose de revenir aux racines de la pensée économique qui se trouveraient dans la pensée chrétienne du XIIIe siècle. L’auteur explore plusieurs grands moments dans l’histoire de l’Occident pour rendre compte d’une véritable « occupation du monde ».
À propos de Sylvain Piron, L'occupation du monde, Bruxelles, Zones Sensibles, 2018, 238 p.        Avec son ouvrage L'occupation...

Défendre la part sauvage du monde

/
En déclarant la mort de la nature, nombreux sont ceux qui voient dans l’Anthropocène l’opportunité de prendre enfin les commandes d’un système-Terre entièrement modelé par les humains. À rebours de cet appel au pilotage global, Virginie Maris, dans son livre « La part sauvage du monde », réhabilite l’idée de nature et défend la préservation du monde sauvage.
Entretien réalisé par Pierre Madelin, également paru sur le site Le Comptoir (lecomptoir.org). Le Comptoir : À la différence...

Cosmo-poétique du refuge

/
Le marronnage se déploie sur près de quatre siècles dans les Amériques et les archipels de l'océan Indien. A Haïti, le monde afro-diasporique s'est construit contre la propriété privée et la quête du profit. De la colonie à notre société de contrôle, la sécession marronne ne demande qu'à être réinventée.
Ce texte a initialement été publié dans le numéro 12 de la revue Z, qui l'a aimablement mis à notre disposition. Il s'agit ici...

Tous à la Madeleine !

/
Que peut la littérature politique ? Dans son premier roman paru en 2012, François Cusset imaginait une suspension du temps et une accélération de l'histoire avec des émeutes dans ... les quartiers Ouest de Paris. Nous partageons la longue scène d'ouverture qui offre un effet de télescopage saisissant avec le mouvement des Gilets Jaunes.
Ce texte est un extrait du livre de François Cusset, À l'abri du déclin du monde, P.O.L., Paris, 2012, 352 p. Nous remercions François...

Plus d'articles

Lettre à celles et ceux « qui ne sont rien...

/
Dans une lettre ouverte au mouvement des Gilets Jaunes, l'historien Jérôme Baschet évoque son expérience au Chiapas Rebelle, pays de la lutte zapatiste, et rappelle que l'on « n'a pas besoin des hommes politiques ni des institutions représentatives » pour rendre possible une vie digne et libre.
Cet article a initialement été publié sur le site lundi.am. On l'entend partout ces jours-ci : c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase....

La ZAD et le Colibri : deux écologies irréconciliables ?

/
À mesure que notre horizon écologique et politique se durcit, la discorde entre les écologies s'aggrave. Pour ceux qui ne se résignent pas à couper les ponts, le dernier livre de Cyril Dion doit être l'occasion d'interpeler l'écologie majoritaire sur ses angles morts, et de réfléchir aux voies d'une radicalisation politique des résistances.
A propos de Cyril Dion, Petit manuel de résistance contemporaine, Actes Sud, Arles, 2018. Comment stopper l'écocide qui se produit sous nos yeux, ou plutôt...

La vitalité des possibles face à l’extrême droite au Brésil

/
L'élection de Bolsonaro à la présidence brésilienne a sonné comme un désastre pour tous les habitants de la planète. L'anthropologue Oiara Bonilla tente de rendre compte de la diversité des luttes et résistances qui n'en persistent pas moins de foisonner sur le terrain.
Les forces que nous affrontons peuvent quelquefois sembler insurmontables, pourtant une colonie de fourmis peut interrompre un pique-nique de géants. Starhawk1 « Plus un seul centimètre...

L’évolution, du gène égoïste à l’entraide

Comment la biologie de l’évolution est-elle passée d’un paradigme individualiste du gène égoïste et de la sociobiologie des années 1970 à une valorisation de l’entraide et des comportements sociaux dans l’évolution ? Retour sur la trajectoire d’Edward O. Wilson et les travaux contemporains.
Plus de trente ans après, la très controversée « sociobiologie » fait encore parler d’elle. Les débats autour des origines des comportements coopératifs dans...

Le marxisme vert pâle est-il soluble dans le capitalisme ?

/
« L’écologie est inconciliable avec le capitalisme », telle est la thèse de Fred Magdoff et John Bellamy Foster. Pour eux, seul un État socialiste est à même de faire adopter des mesures contraignantes. Mais loin de la « révolution écologique » promise, c'est davantage un catalogue de propositions de type « capitalisme vert » que déroule l'ouvrage.
À propos de Fred Magdoff et John Bellamy Foster, Ce que tout écologiste doit savoir à propos du capitalisme, (traduit de l’anglais – États-Unis...

Nature maronne et libération du monde

/
C’est avec raison que, les mouvements écologistes se sont éloignés d’une protection blanche, conservatrice et colonialiste de la nature, pour s’attaquer aux injustices environnementales du capitalisme fossile. Mais n’ont-ils pas alors jeté le bébé « nature » avec l’eau du bain réactionnaire ? Comment repenser les liens entre naturalité et émancipation ?
C’est avec raison que les mouvements écologistes se sont, ces dernières décennies, éloignés d’une protection blanche, conservatrice et colonialiste de la nature, pour questionner...

Evénements

Vu ailleurs

Newsletter

Se tenir informé.e des dernières publications