Christophe Bonneuil

Christophe Bonneuil est directeur de recherche en histoire au Cnrs et enseigne à l'Ehess, Paris. Ses recherches portent sur les rapports des sociétés au vivant et à la terre du XIXe siècle à aujourd’hui. Il anime la collection « Anthropocène », espace interdisciplinaire sur les enjeux socio-écologiques globaux, aux éditions du Seuil. Il a notamment publié Gènes, pouvoirs et profits (Quae, 2009, avec F. Thomas), Une autre Histoire des 'Trente Glorieuses' (La Découverte, 2013, avec C. Pessis et S. Topçu), L’évènement Anthropocène. La Terre, l’histoire et nous (Seuil, 2e éd. 2016, avec J-B. Fressoz).

Relire L’utopie ou la mort

« Tous ceux qui s’accrochent aux privilèges de la société de consommation, proférait-il en 1973, qui refusent les réformes […] indispensables à la justice sociale à l’échelle mondiale et à la survie, peuvent désormais être considérés comme les assassins des plus démunis. Voulez-vous risquer d’être traités d’assassins par vos enfants […] ? ».

Quel temps fait-il après le capitalisme ?

Comment rouvrir l'horizon émancipateur de la révolution à une époque où l'expérience du temps s'est refermée sur un présent sans avenir ? C'est à cette question que s’attaque Jérôme Baschet qui, à travers un détour par l'expérience Zapatiste, nous propose une réflexion profonde sur le temps et sur notre rapport à l'histoire.

Devenirs terrestres. Quelques enseignements de la ZAD de Notre-Dame des Landes

Ce texte est extrait de Christophe Bonneuil, « Comment la ZAD nous apprend à devenir terrestres », dans Éloge des mauvaises herbes. Ce que nous devons à la ZAD (Jade Lindgaard, coord.), LLL, 2018, pp. 103-113.

En finir avec l’épopée

Depuis presque vingt ans, des scientifiques affirment que les activités humaines provoquent un changement d'époque géologique. Mais le récit de ce passage de l'Holocène à l'Anthropocène occulte pourtant des enjeux historiques et politiques dont on ne peut faire l'économie.