Comment la monoculture forestière favorise les attaques de scolytes

Le scolyte grignote les monocultures de résineux et détruit des milliers d'hectares. Pour comprendre les raisons de ces ravages, il faut revenir à la plantation de monoculture dans l'après-guerre. Mais il est également nécessaire de porter un autre regard sur cet insecte pour voir les nouvelles dynamiques écologiques qu'il favorise.

Déprise glaciaire

Pour accompagner comme il se doit la sortie de « Premières secousses », le livre collectif des Soulèvements de la terre, nous en publions un extrait : le puissant récit, en mots et en photographies, de l'occupation du glacier de la Girose, dans les Hautes-Alpes, en octobre 2023, contre la construction d'un nouveau tronçon de téléphérique.

Qui a tué l’Anthropocène ?

Le 5 mars dernier, le New York Times révélait au monde l’implacable verdict : les géologues ont voté contre l’officialisation de l’Anthropocène. Mais que nous dit vraiment cet évènement ? Le philosophe des sciences Pierre de Jouvancourt revient ici sur les conditions de ce vote et analyse les enjeux à la fois scientifiques et politiques de cette controverse.

« Les plus pessimistes étaient beaucoup trop optimistes »

A l’occasion de la parution de « Sans transition. Une nouvelle histoire de l’énergie » de Jean-Baptiste Fressoz, nous republions un entretien détaillé de mai 2023 où il développait les thèses de son livre. Dans la conclusion de son ouvrage, il écrit que « la transition est l’idéologie du capital au XXIème siècle. Grâce à elle, le capital se trouve du bon côté de la lutte climatique. »

Vivre à la lisière des glaces

Un nouvel épisode des sons Terrestres dans lequel Virginie Maris explore, avec le glaciologue Jean-Baptiste Bosson, la vie fascinante qui peuple les glaciers, mais aussi celle qui s'installe peu à peu dans les écosystèmes qui succèdent à la fonte des glaces.

L’Anthropocène dans un lac

Ouvrir une nouvelle époque géologique, c’est laisser des traces visibles dans les sols pour des millions d’années. Mais, tout comme l’histoire humaine, celle de la Terre ne s’enregistre pas n’importe où. Plongée dans la mémoire géologique et politique du lac Crawford, dans l'Ontario.

Aimer, connaître et défendre le glacier de la Girose

Comment mêler la description scientifique et sensible d'un territoire avec les attachements et les colères qui nourrissent les luttes ? Avec certains outils singuliers de la géographie, cet article explore — en mots, en cartes et en photographies — la possibilité d'un telle rencontre.

Du carbone, des renouvelables et des pétrodollars : le mirage de la transition dans le Golfe

Comment peut-on tirer des profits faramineux des hydrocarbures et promettre de vendre jusqu’à la dernière goutte de pétrole tout en organisant la COP28 et en promouvant les renouvelables et l’hydrogène ? En conclusion de la COP de Dubaï, quelques leçons d'écoblanchiment géopolitique depuis les États pétroliers du Golfe.

Il faut détruire les infrastructures des énergies fossiles

Si quelqu’un a placé une bombe à retardement dans votre maison, vous êtes en droit de la débrancher et de la détruire. Il en va de même pour notre planète. Formulé en 2021 par le chercheur et activiste Andreas Malm, ce constat reste plus que jamais valable au moment où s'achève la COP28 à Dubaï.

La chair des glaciers

Photographe, philosophe et glacio-spéléologue, Jean-François Delhom explore en images et en mots la beauté des grottes glaciaires, entre l'impermanence qui les lie au mouvement des glaciers et la menace que le dérèglement climatique fait peser sur leur existence même.

Milliardaires et blabla vert. Comment la « philanthropie » influence la discussion climatique

Saviez-vous que certains milliardaires se préoccupent du climat ? Depuis le début des années 2000, des philanthropes ont investi le domaine pour en tirer des profits monétaires et symboliques. Une récente enquête montre comment cette avant-garde du capital y a vu une opportunité pour garder le pouvoir et verrouiller les possibles politiques.

Monsieur le préfet des Hautes-Alpes,

Dans les Alpes, un projet d'extension d'un téléphérique sur un glacier fragilisé par le dérèglement climatique suscite une puissante opposition d'habitants. Pourtant, à ce jour, rien n'a pu arrêter l'appétit des aménageurs, alors que La Grave a résisté depuis des années à l’appel du tourisme de masse. Cette lettre ouverte est publiée à quelques jours d’une date butoir décisive pour la poursuite ou le renoncement du chantier.