Ana Minski

La buveuse d’ombres

Pour échapper au vacarme des aliénés de toute sorte et à leur fureur destructrice, suivons Ana Minski sur le chemin qui nous conduit à l' entre-vivant, à sa rumeur et aux liens multiples noués par ses nombreux habitants, humains et autres-qu'humains. Du corbeau à l'homme, la différence n'est que de degrés, même si l'autrice reconnaît au dernier le privilège du « chant » et du symbole.