La terre ou rien !

Quel meilleur moyen pour revenir sur Terre que… de reprendre des terres ? La question foncière pourrait devenir l’une des principales voies d’entrée des luttes écologiques pour les années à venir. Partir de l'usage et de la propriété de la terre pour inverser le cycle de destruction des sols, des vivants et du sauvage, voilà l'hypothèse explorée depuis deux ans par les membres de Reprise de terres. En avant-première, voici l'édito du hors-série Socialter à paraître prochainement.

L’État social contre la Sociale

Bonnes feuilles - Dans les débats publics, la protection sociale est souvent considérée comme une mission de l’État providence sans cesse dévaluée par des politiques néo-libérales. Une autre perspective ancrée dans la longue durée invite à y voir une opposition entre l’État social et la Sociale : celle-ci symbolise la protection sociale auto-organisée par les travailleures·ses que l’État tente de détricoter et de contrôler jusqu’à en changer sa nature.

Du gibier au réservoir de pathogènes : habiter le trouble sanitaire

[Bonnes feuilles] Souvent considérés comme représentants de la nature, les animaux sauvages peuvent faire l'objet de politiques de contrôle particulièrement intenses. Cet extrait examine le cas du sanglier pris dans les politiques de biosécurité européennes. Chassé et considéré comme nuisance, il est aussi contrôlé et tué pour protéger le modèle d'élevage dominant.

Résister à la technologie

Bonnes feuilles - La technologie pourrait devenir un lieu central de la lutte politique. Chaque jour davantage, des dispositifs de surveillance colonisent les rues, la navigation internet ou les collectifs en luttes. Tandis que l'activisme des pouvoirs économiques et politiques accentue la fuite en avant dans le numérique et la course à l'innovation, les initiatives se multiplient pour contrer cette surenchère et imaginer d'autres manières de s'y opposer.

Face aux pénuries d’énergies fossiles

Contrairement aux affirmations médiatiques fréquentes, le spectre des pénuries énergétiques n’a rien de neuf. Depuis deux siècles, les discours de manque et de peur du déclin accompagnent le développement des sociétés industrielles, comme le rappellent les débats qui ont jalonné l’essor de la première économie fossile du monde au XIXe siècle. Dire adieu aux fossiles, c’est abandonner ce système technique et social ainsi que l’imaginaire de puissance qui le justifie.

Le concept de neutralité carbone est un piège

Peut-on sérieusement atteindre la neutralité carbone d'ici la fin du siècle ? Dans cet article retentissant, trois économistes du climat reviennent sur les principales étapes qui ont popularisé l'idée de compensation des émissions de CO2 comme moyen de limiter le réchauffement. Analysant les échecs successifs de cette approche pourtant hégémonique, ils montrent qu'elle repose sur des hypothèses technologiques de plus en plus extravagantes

Retour sur le passe vaccinal et son monde

Instauré en juin 2021, le passe sanitaire français vient de prendre fin le 31 juillet 2022. Ce dispositif inédit de contrôle des populations, décalque de celui apparu en Chine au printemps 2020, est sans doute moins supprimé que désactivé. Que retenir de cette expérience inédite ? Ce texte collectif propose un bilan de cette technologie et réfléchit à la tension entre santé publique et libertés publiques.

Les impacts écologiques de la 5G

Sous la contrainte matérielle et feignant de maîtriser un processus qui leur échappe, le grand patronat et le sommet de l’État en appellent à la sobriété. Plutôt que cette énième tentative de greenwashing qui signe leur impuissance, il serait temps de passer aux travaux pratiques. La 5G, dont la critique est renvoyée par Macron dans le camp infamant des Amish, devrait figurer aux priorités des innovations à abandonner.