Journal d’un corps à corps avec le capitalisme fossile

/
La politique ne se joue pas que dans les têtes, elle est aussi une histoire de corps. À travers ses sensations, ses joies, ses peurs, ses frustrations, Claire Dietrich nous fait revivre de l’intérieur l’action de désobéissance civile qui a rassemblé des milliers d’activistes venus de toute l’Europe pour occuper une mine de charbon en Allemagne fin octobre 2018.
Ende Gelände est une coalition rassemblant des initiatives locales, des organisations environnementales, des petits groupes d’action directe et des activistes climatiques...

La nature de leurs limites

L’ouvrage « Nos limites », premier livre de deux des principaux animateurs de la revue « Limite, revue d'écologie intégrale » donnait à comprendre, dès 2014, une pensée qui s'apparente davantage à une théologie catholique conservatrice – mal cachée derrière une forêt de références – qu'à une proposition écologiste. Ce texte est le 2e article (lire le 1er ici) d'une série qui se poursuivra prochainement.
À propos de Gaultier Bès, Marianne Durano, Axel Nogaard Rokvan, Nos limites. Pour une écologie intégrale, Paris, Le Centurion, 2014. S’inquiéter de la...

Le temps compté

/
Si le capitalisme s’exerce d’abord et essentiellement par une prise sur le temps, alors la possibilité d’expériences de vie collectives qui échappent à cette emprise ne sera possible qu’à condition de rompre avec sa manière de compter et d’agencer le temps. C’est à une relecture du conflit politique comme conflit des temps que nous engage ainsi le philosophe Jacques Rancière.
Notes sur quelques textes récents de Jacques Rancière Les temps modernes, Paris, La Fabrique, 2018 Les...

La contre-révolution managériale

S’appuyant sur une abondante littérature produite par le management d’entreprise depuis un demi-siècle, Grégoire Chamayou montre l’ampleur de l’offensive menée par une élite économique qui a cru, dans les années 1960-70, sa dernière heure arrivée. Le capitalisme est redevenu directement politique : il a privatisé les fonctions de gouvernement, remplacé partout la vie démocratique par un libéralisme autoritaire.
À propos de Grégoire Chamayou, La société ingouvernable. Une généalogie du libéralisme autoritaire, Paris, La Fabrique, 2018, 336...

La nouvelle guerre des mondes

En s’interrogeant sur les nouvelles formes du conflit politique, le livre de Josep Rafanell i Orra prolonge et renouvelle les réflexions développées dans le contexte du mouvement autonome. Contre le processus d’unification et d’expropriation globalisant à l’oeuvre dans le capitalisme, il s’agit d’opposer des manières d’habiter multiples et différenciées, capables d’articuler et de donner consistance à un commun partageable.
À propos de Josep Rafanell i Orra, Fragmenter le monde. Contribution à la commune en cours (préface de Moses Dobruška), Paris, Divergences,...

La montagne terrassée

Territoire de pastoralisme et de tourisme, réserve d’eau et de paysages, la montagne est une véritable sentinelle du climat : l’impact y est fort et les choix politiques, désastreux. Élue d’opposition dans la Région de L. Wauquiez, je siège en commission Montagne. Un poste d’observation privilégié pour avoir la rage au cœur de ce qui est en train de se passer.
En décembre dernier, j’ai été invitée par France 3 Régions pour parler de l’avenir des stations de ski face au réchauffement...

Ingouvernable comme une forêt

/
« Il se passe quelque chose du côté des forêts ». Bâtisseur en pierre sèche et agrégé de philosophie, Jean-Baptiste Vidalou mène une enquête sensible, historique et philosophique, autour de ce « quelque chose » et de ce que sont les forêts, à partir de son expérience cévenole. À la tentative d’imposer une nouvelle gouvernementalité, il oppose l’ingouvernable.
À propos de Jean-Baptiste Vidalou, Être forêts. Habiter des territoires en lutte, Zones, La Découverte, Paris, 2017.

Résister, mais comment ?

/
Dans le n°2 de la revue Terrestres, Maxime Chédin dressait une recension critique du dernier ouvrage de Cyril Dion et opposait une écologie radicale aux échecs d’une écologie majoritaire et gestionnaire. Voici la réponse de Cyril Dion. Un débat stratégique crucial sur le bilan et les perspectives de différents courants de l’écologie face à la destruction en cours.
Dans un texte du 15 novembre 2018, Maxime Chédin a proposé une recension critique de mon ouvrage Petit...