Virginie Maris

Défendre la part sauvage du monde

En déclarant la mort de la nature, nombreux sont ceux qui voient dans l’Anthropocène l’opportunité de prendre enfin les commandes d’un système-Terre entièrement modelé par les humains. À rebours de cet appel au pilotage global, Virginie Maris, dans son livre « La part sauvage du monde », réhabilite l’idée de nature et défend la préservation du monde sauvage.