Pablo Solon

Le paresseux et le brasier

La forêt est-elle hérétique ou sorcière ? Mérite-t-elle le bûcher ? Les incendies nous avilissent en même temps qu'ils font périr plantes et animaux. Pablo Solon nous invite à devenir, un instant, paresseux, et à placer comme lui tous nos espoirs de survie dans le vent, la pluie, la solidité d'un arbre trois fois centenaire : en un mot d'embrasser la forêt, au lieu de l'embraser.