La « modernisation agricole » comme prise de terre par le capitalisme industriel

Enquête parmi les enquêtes en vue des rencontres « Reprise de Terre », qui se tiennent cet été à Notre-Dame des Landes, ce texte propose une lecture de la « modernisation agricole » des années 1940-1970 en France comme un processus, assez brusque et massif, de prise de terres.

Reprendre la terre aux machines. Manifeste de la coopérative L’Atelier paysan

Bonnes feuilles – Comment s’attaquer à l’hégémonie du complexe agro-industriel et enrayer sa logique productiviste ? L’Atelier-Paysan propose diagnostics et stratégies pour construire l’autonomie paysanne et alimentaire. L’introduction du livre précise les enjeux et objectifs du projet, dont l’ambition est de rendre possible l’installation d’un million de paysannes.

Réensauvagements : vers une conception écologique et relationnelle de la santé

Nous vivons dans l'âge des environnements pathogènes. En resituant les émergences des maladies infectieuses au sein de leurs conditions d’apparition, Camille Besombes esquisse les pistes de ce que pourrait être une conception écologique, relationnelle, communautaire et multispécifique de la santé.

Karl Jacoby, écrire l’histoire féroce et incorrecte des États-Unis

L’œuvre de l’historien nord-américain Karl Jacoby vient d’être traduite en français. Mêlant approche par en bas des luttes sociales et contrôle de l’environnement, elle offre une réflexion importante sur la construction de l’ouest américain et les luttes écologiques autour de l’accès à la terre et ses ressources.

Sols : entre contaminations et reconstitutions

David Montagne, enseignant-chercheur à AgroParisTech en sciences des sols, analyse dans cet entretien les enjeux liés à la contamination croissante des sols. Que faire de nos sols pollués ? Comment reprendre et cultiver les terres des villes en évitant les écueils de l'ingénierie ou d'une vision irénique de l'agriculture urbaine ?

Technocritique et pensée écologique – séminaire du 9 juin

Cette année, la revue Terrestres propose un séminaire accueilli à l'EHESS. Se déroulant du 9 décembre 2020 au 9 juin 2021, chaque séance est le lieu d'une discussion avec des invité·e·s autour de thèmes aujourd'hui structurants pour les questions écologiques.

Les structures cachées des empreintes cachées

Les émissions de CO2 associées aux importations en France ont doublé en vingt ans. Que conclure de ce fait tenace ? Qu’une écologie technicienne des limites planétaires détournant le regard des échanges écologiques inégaux ne peut accoucher que d’un capitalisme vert pâle ? Que la mondialisation décuple les dégâts du capitalisme dont il faudra bien se défaire ?

Des gauches latino-américaines à l’épreuve de l’écologie

Quel est le rapport des gauches dites progressistes d’Amérique Latine à l’extractivisme ? Une lecture croisée de deux ouvrages sur la question donne des clés de réflexion sur l’écologie populaire et les sousbassements de l’opposition régulièrement dressée entre les luttes sociales et luttes écologistes, pour comprendre la difficulté des gauches à devenir écologiques.