La loi humaine et la loi divine. A propos d’un manifeste récent

L'hiver dernier, les éditions du Seuil publiaient un Manifeste conspirationniste anonyme, suscitant alors de vives polémiques. Dans cette lecture, Bernard Aspe interroge les thèses principales de ce texte sur l’âme, le style, la biopolitique de la COVID-19 et les présupposés politiques de la lutte. Au fond, quelles tensions existe-t-il entre le souhait de défaire ce monde et l’impératif de construire une communauté de lutte ?

Résister à la technologie

Bonnes feuilles - La technologie pourrait devenir un lieu central de la lutte politique. Chaque jour davantage, des dispositifs de surveillance colonisent les rues, la navigation internet ou les collectifs en luttes. Tandis que l'activisme des pouvoirs économiques et politiques accentue la fuite en avant dans le numérique et la course à l'innovation, les initiatives se multiplient pour contrer cette surenchère et imaginer d'autres manières de s'y opposer.

Race et histoire environnementale

Racistes, les précurseur·es américain·nes de la pensée écologiste ? Dans cet article classique, l’historienne américaine Carolyn Merchant montre qu’il n’existe pas de réponse simple à cette question. Si certain·es, comme John Muir, ont brillé par leur préjugés raciaux et leur indifférence aux injustices qui en découlent, d’autres comme Thoreau ou Mary Austin se sont en revanche engagé·es en faveur de l’abolition de l’esclavage ou de la reconnaissance des peuples autochtones.

Le kaléidoscope de la catastrophe : lumières et opacités chez Andreas...

Au fil de ses ouvrages et de ses interventions, Andreas Malm s'est imposé comme une figure majeure de la pensée éco-marxiste. Cependant, comment comprendre certaines équivocités ? Qui sont les oublié·es de ses analyses ? Son léninisme politique est-il pertinent pour notre époque ? Qu'en est-il de sa confiance en certaines technologies réputées salvatrices ? Ce long article mène l’enquête en revenant sur l’œuvre du penseur suédois.

Bloquer et occuper : pour quelles finalités politiques ?

Les luttes ayant pour enjeu les questions de circulation - les occupations, les émeutes et les blocages d’infrastructures essentielles qui dominent le répertoire actuel de la résistance - ont été ces dernières années plutôt associées aux mouvements de gauche. Mais que se passe-t-il lorsqu'elles migrent à travers le spectre politique, vers des mouvements réactionnaires et nationalistes ?

Vers Ithaque avec Ulysse

Bonnes feuilles – Quel rapport à la Terre est révélé par le ravage écologique ? Afin d’éclairer cette question, Pierre Madelin examine la tradition philosophique occidentale dans un ouvrage paraissant aux éditions Dehors. Nous publions ici la conclusion de l’ouvrage appelant, à rebours de cette tradition, à une relation à la nature fondée sur la reconnaissance de la finitude et de la mort.

Camarade Latour ?

Quel est le sujet politique de la bifurcation écologiste ? Le Mémo sur la nouvelle classe écologique de Bruno Latour et Nikolaj Schultz part d’un constat de plus en plus partagé : maintenir les conditions d’habitabilité de la Terre nécessite de rompre avec le développement irrésistible de la production. Mais à l'heure de cette nécessaire redéfinition écologique des classes, les écologistes sont-ils voués à devenir la nouvelle classe dominante ou bien doivent-ils lutter avec les autres dominé·es pour abolir les classes ?

Foucault entre Wuhan et l’Anthropocène

Accentuant les contradictions de notre monde, la pandémie de COVID-19 a suscité de vives polémiques dans le champ intellectuel, surtout à gauche. Dans ce contexte, la pensée de Michel Foucault a suscité des usages particulièrement divergents. Cet article revient sur ces polémiques, en montrant comment le philosophe peut, parmi d’autres, nous aider à sortir de certaines impasses contemporaines.