Catastrophe

La fin du monde vue par le capital financier

« L’âge des désordres » est devant nous et « voir l’avenir en prolongeant les courbes passées pourrait constituer votre plus grave erreur ». Telle est la vision du monde d’un acteur majeur du capitalisme financier, révélée par la fuite d’un rapport privé de la Deutsche Bank à l’usage de ses principaux « clients ». Un parcours éclairant en forme de dystopie pour les possédants.

COVID : risque ou catastrophe ? Ce dont il est question, précisément.

Pour le sociologue Frédéric Lemarchand, qui a beaucoup travaillé sur Tchernobyl et ses suites, la pandémie du Covid doit nous conduire à abandonner le paradigme du risque et sa gestion technocratique du monde, au profit du paradigme de la catastrophe qui nous oblige à penser le monde dans lequel nous voulons vivre.

Chère JP Morgan

JP Morgan est le plus grand financier des combustibles fossiles au monde. JP Morgan vient de publier une étude où il admet la catastrophe écologique : « Quelque chose devra changer à un moment donné si la race humaine veut survivre. » JP Morgan a vu son cours boursier flamber de 230% en 10 ans. Et nous, collectivement, que faisons-nous ? On a commencé par lui écrire une lettre.

Quand la Terre bascule

A rebours d'une intuition qui voudrait que les changements écologiques planétaires se produisent progressivement, l'histoire de la Terre montre que des bouleversements globaux et très rapides sont possibles. Or il est avéré que les activités humaines sont précisément en train d'en provoquer…