Le 27 septembre 2020, Pierre Madelin répondait aux questions de Virginie Maris à propos de son dernier livre, "Faut-il en finir avec la civilisation ? Primitivisme et effondrement", paru aux éditions Ecosociétés en septembre 2020.

Temps de lecture : 2 minutes

Il y a une dizaine de milliers d’années, la sédenta­ri­sation des groupes humains, l’émergence de l’agriculture et l’établissement des premiers États ont jeté les bases de notre civilisation. Et si cette «révolution néolithique» n’était qu’une parenthèse malheureuse dans le cours de l’histoire humaine, comme le prétendent les primitivistes ? Et si ces événements, loin d’être «civilisateurs», avaient précipité l’humanité dans un processus écocide et autodestructeur dont nous mesurons seulement aujourd’hui toute la gravité ? Stimulé par ces questions qui imprègnent les débats écologistes depuis les années 1960, Pierre Madelin examine d’un regard critique les fondements historiques et anthropologiques de cette théorie selon laquelle les multiples formes de domination ne sont pas inhérentes à la vie sociale, mais résultent de cette «catastrophe fondatrice» du Néolithique. Or le primitivisme se révèle une impasse politique, affirme l’auteur: plutôt que de mythifier la vie préhistorique en anticipant l’effondrement de la civilisation industrielle, ne vaudrait-il pas mieux se mobiliser pour une transition vers une société agroécologique ?

SOUTENIR TERRESTRES

Nous vivons actuellement des bouleversements écologiques inouïs. La revue Terrestres a l’ambition de penser ces métamorphoses.

Soutenez Terrestres pour :

  • assurer l’indépendance de la revue et de ses regards critiques
  • contribuer à la création et la diffusion d’articles de fond qui nourrissent les débats contemporains
  • permettre le financement des deux salaires qui co-animent la revue, aux côtés d’un collectif bénévole
  • pérenniser une jeune structure qui rencontre chaque mois un public grandissant

Des dizaines de milliers de personnes lisent chaque mois notre revue singulière et indépendante. Nous nous en réjouissons, mais nous avons besoin de votre soutien pour durer et amplifier notre travail éditorial. Même pour 2 €, vous pouvez soutenir Terrestres — et cela ne prend qu’une minute.

Terrestres est une association reconnue organisme d’intérêt général : les dons que nous recevons ouvrent le droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66 % de leur montant. Autrement dit, pour un don de 10€, il ne vous en coûtera que 3,40€.

Merci pour votre soutien !