Répondre

Faire la guerre ou faire la paix

Après la publication de la critique de son livre « Abondance et Liberté » par Aurélien Berlan, Pierre Charbonnier a rédigé une réponse dont la revue Terrestres se fait ici le relais. Une façon de poursuivre le débat - la dispute ? - sur les devenirs possibles de l'écologie politique...

Avion à hydrogène : quelques éléments de désenfumage

L’hydrogène est-elle l’énergie du futur qui alimentera nos avions, nos voitures et nos iphones ? Dans le sillage d’une récente lettre interrogeant la nécessaire réorientation du secteur aérien, un groupe de scientifiques poursuit son travail de démystification. Contre la stratégie climaticide de l’Etat et des industriels, 18 marches sont organisées partout en France ce samedi pour empêcher la relance de l’industrie aéronautique.

Cinq questions en marchant à celles et ceux qui ont décidé de rester à Agir pour le vivant

Comment penser une éthique de la non-coopération vis-à-vis des acteurs qui détruisent le vivant ? Après l'appel à déserter le festival Agir pour le vivant et la réponse de certains intervenant.e.s à cet appel, le débat se poursuit avec une invitation à une réflexion collective ouverte pour élaborer un guide et définir collectivement quelle culture nous voulons nourrir.

Quel trouble voulons-nous habiter ? Réponse à Isabelle Fremeaux et John Jordan

Suite à l'appel à déserter le forum Agir Pour Le Vivant récemment publié dans Terrestres et disponible ici, certain.e.s participant.e.s ont souhaité réagir par une lettre. La revue publie donc ce texte en tant que droit de réponse.

COVID : risque ou catastrophe ? Ce dont il est question, précisément.

Pour le sociologue Frédéric Lemarchand, qui a beaucoup travaillé sur Tchernobyl et ses suites, la pandémie du Covid doit nous conduire à abandonner le paradigme du risque et sa gestion technocratique du monde, au profit du paradigme de la catastrophe qui nous oblige à penser le monde dans lequel nous voulons vivre.

Convention citoyenne pour le climat : appel à débordement

Alors que la Convention Citoyenne pour le Climat entre dans son troisième mois, nous co-publions avec Reporterre cette tribune appelant les tiré.es au sort à plus d'audace: conjurer le désastre en cours ne pourra se faire en respectant le jeu gouvernemental qui dilue la question écologique en mille petites questions techniques.

Résister, mais comment ?

Dans le n°2 de la revue Terrestres, Maxime Chédin dressait une recension critique du dernier ouvrage de Cyril Dion et opposait une écologie radicale aux échecs d’une écologie majoritaire et gestionnaire. Voici la réponse de Cyril Dion. Un débat stratégique crucial sur le bilan et les perspectives de différents courants de l’écologie face à la destruction en cours.

Le goût de la viande et ses contradictions : réponse à J. Porcher

Les projets de production de viande in vitro inquiètent les défenseurs de la consommation de viande issue d'élevage non-industriel. Peut-on pour autant imputer aux adeptes du véganisme d'en être les idiots utiles, voire les promoteurs actifs ?