Numéro 15

Cancer : l’art de ne pas regarder une épidémie

/
Comment se fait-il que, dans une société fondée sur le traitement de l’information et la collecte de données, il soit si difficile d'expliquer la multiplication effrénée de certains cancers ? Célia Izoard en appelle à une refonte des méthodes épidémiologiques pour enfin reconnaitre l'impact de la pollution sur la santé.
Article publié dans la revue Z Numéro 13, Fumées noires et gilets jaunes (en vente actuellement en librairie)

La tentation éco-fasciste : migrations et écologie

/
Alors que la question du « monde d'après » est sur toutes les lèvres et que la crise du capitalisme s'accentue, il nous a semblé important de nous interroger sur ce que pourrait être une politique éco-fasciste. À quoi pourrait ressembler une alliance entre le « vert » et le « brun »?
En 2019, le nombre de migrants internationaux à l’échelle mondiale a atteint 272 millions selon l’ONU, soit une augmentation de 51...

Une décennie de ZAD en Angleterre

/
En France, la ZAD de Notre Dame des Landes est considérée comme la plus grande victoire de l’écologie politique radicale. Ce qu’on a oublié, c’est que toute l’Angleterre s’est recouverte d’une myriade de zones à défendre dans les années 1990. Le livre "À bas l'empire, vive le printemps !", dont nous publions ici les bonnes feuilles, revient sur cette folle décennie de luttes.
Opposée à l’écologie résignée des ONG, une génération a pris pour mot d’ordre : « pas de compromis dans la défense...

Pour un nouvel animalisme

/
Comment recoudre les déchirures qui ont coupé les hommes des autres vivants ? Dans "Manières d'être vivant" (Actes Sud, février 2020), Baptiste Morizot nourrit une nouvelle fois sa réflexion philosophique de son expérience de pisteur de loup. Il y convoque la figure du "diplomate" et la pensée de Spinoza pour affirmer la nécessité de ménager des espaces de négociations interspécifiques, d'inventer des moyens de faire dialoguer les passions.
Il n’y a pas si longtemps, l’éthologie était une science sinon obscure du moins discrète et supposée n’intéresser que peu de...

Faire face aux experts. Néolibéralisme et pandémie

/
Dans cet entretien, la philosophe Barbara Stiegler revient sur les modes du gouvernement néolibéral en temps de pandémie. Règne des experts, mépris de l'intelligence collective et injonctions à l'adaptation perpétuelle, autant de pistes pour comprendre et résister à la sidération des catastrophes.
Entretien réalisé le 21 juin 2020 par Aurélien Gabriel Cohen.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

D'où vient notre rapport particulier à la nature ? Quel est le rôle de la domestication des plantes et des animaux dans l'avènement de l'État ? Avec les ressources de l'ethnographie, de l'archéologie et de l'anthropologie, et en s'attaquant au livre plébiscité de James C. Scott, Homo domesticus, Charles Stépanoff vient déconstruire et complexifier l'histoire simplificatrice de la domestication comme réalité homogène et inchangée depuis la Préhistoire.
À propos de Homo domesticus de James C. Scott, La découverte, 2019, 302 pages. La crise écologique...

La propriété privée au secours des forêts ?

/
Comment ré-ensauvager le monde ? Depuis quelques années, des initiatives de « reprise de terre » se multiplient : à travers des rachats de terres et de forêts des collectifs redonnent à ces territoires la possibilité d'une libre évolution. Mais la propriété privée peut-elle seulement constituer un outil pour soutenir cette tentative d'extension de l'espace des Communs ?
L’été dernier, alors que des incendies destructeurs ravageaient une partie importante de l’Amazonie, le Président Emmanuel Macron fit cette déclaration...

La Tragédie de la croissance, une métaphysique du néo-libéralisme

/
Gilbert Rist a été l'un des premiers critiques de la notion de développement. Dans son dernier livre, il rappelle que l'économie politique est le résultat d'un projet politique et d'une construction sociale. Rist insiste sur la centralité de la propriété privée dans la dynamique de croissance et sur la nécessité d’inventions institutionnelles pour sortir de ce paradigme.
La croissance est un Janus à deux têtes. Considérée comme nécessaire, voire vitale pour la continuité des sociétés industrielles, sa poursuite...