Numéro 2

La ZAD et le Colibri : deux écologies irréconciliables ?

À mesure que notre horizon écologique et politique se durcit, la discorde entre les écologies s'aggrave. Pour ceux qui ne se résignent pas à couper les ponts, le dernier livre de Cyril Dion doit être l'occasion d'interpeler l'écologie majoritaire sur ses angles morts, et de réfléchir aux voies d'une radicalisation politique des résistances.

La vitalité des possibles face à l’extrême droite au Brésil

L'élection de Bolsonaro à la présidence brésilienne a sonné comme un désastre pour tous les habitants de la planète. L'anthropologue Oiara Bonilla tente de rendre compte de la diversité des luttes et résistances qui n'en persistent pas moins de foisonner sur le terrain.

L’évolution, du gène égoïste à l’entraide

Comment la biologie de l’évolution est-elle passée d’un paradigme individualiste du gène égoïste et de la sociobiologie des années 1970 à une valorisation de l’entraide et des comportements sociaux dans l’évolution ? Retour sur la trajectoire d’Edward O. Wilson et les travaux contemporains.

Le marxisme vert pâle est-il soluble dans le capitalisme ?

« L’écologie est inconciliable avec le capitalisme », telle est la thèse de Fred Magdoff et John Bellamy Foster. Pour eux, seul un État socialiste est à même de faire adopter des mesures contraignantes. Mais loin de la « révolution écologique » promise, c'est davantage un catalogue de propositions de type « capitalisme vert » que déroule l'ouvrage.

Nature maronne et libération du monde

C’est avec raison que, les mouvements écologistes se sont éloignés d’une protection blanche, conservatrice et colonialiste de la nature, pour s’attaquer aux injustices environnementales du capitalisme fossile. Mais n’ont-ils pas alors jeté le bébé « nature » avec l’eau du bain réactionnaire ? Comment repenser les liens entre naturalité et émancipation ?

Suivre la forêt. Une entente terrestre de l’action politique

Partisans d'une politique anticapitaliste et partisans d'un renouvellement cosmologique n’ont pas (encore) trouvé à s’entendre. Pourtant plusieurs luttes réinventent leur pratique en tissant des liens avec des êtres non-humains dans leurs actions. Sommes-nous en présence d’une nouvelle forme d'alliance politique ?

Que m’arrive-t-il ?

La Terre fait événement. La moindre des choses est l'occasion d'une métamorphose, d'une expérience renouvelée de notre participation sensible à ses soubresauts, tressaillements et variations imperceptibles.

Le pluriversel à l’ombre de l’universel

Qu'est-ce que penser depuis des territoires en lutte change dans notre façon de sentir et de penser le monde ? Barbara Glowczewski revient sur les apports récents des anthropologies décoloniales à l'occasion de la parution de Sentir-penser avec la terre. Une écologie au-delà de l’Occident.

Pluraliser les mondes et perdre le monde ?

Croisant pensée décoloniale et ontologies amérindiennes, les sciences humaines sud-américaines déconstruisent l’héritage culturel de la modernité. Si salutaire cette tâche soit-elle, faut-il pour autant le liquider tout à fait ?

Bure, des hiboux face aux autruches

Le futur centre de stockage géologique des déchets les plus radioactifs du parc français de Bure (Meuse) est le théâtre de résistances que le gouvernement français tente d’étouffer par tous les moyens. Ces militants responsables ne font pourtant que répondre à l’injonction présidentielle de juin 2017 consistant à « make our planet great again ».